Chargement

Haïlé Sélassié 1er a été le dernier empereur qui régna en Éthiopie. Son règne de 39 ans s’étend de 1930 à 1936 et de 1941 à 1974. Ce nom signifie Puissance de la Trinité. Cet homme politique éthiopien est considéré par la plupart des rastafariens comme le Messie, à cause de sa lignée qui remonte jusqu’au temps des rois Salomon et David, selon la croyance éthiopienne. L’empereur ou le Jah des rastafaris est né le 23 juillet 1892, il accède au trône le 03 avril 1930 et meurt emprisonné le 27 août 1975.

Retour l’accession au trône de Haïlé Sélassié 1 er et ses années de pouvoirs

Fils d’un gouverneur du Hararghé et neveu de l’empereur Menelik II ; orphelin à l’âge de 14 ans, il a quand même reçu une éducation correcte des missionnaires français pendant son adolescence. Durant son séjour à Addis-Abeba, Il a également acquis de l’expérience dans la négociation des affaires politico- administratives. A l’âge de 19 ans, il prend une seconde épouse avec laquelle il a 6 six enfants. L’année précédant cette noce, Haïlé Sélassié 1er de son vrai nom Tafari Makonnen a obtenu le gouvernorat dans le Hararghé. En 1916, le cousin de Tafari, Lyasu à destitué Tafari dans son gouvernorat mais un coup d’état l’a renversé. Tafari est alors déclaré prince héritier et aide sa tante, l’impératrice Zewditou dans l’administration du pays. Plaidant la cause de son pays lors d’une conférence en Suisse en 1923, il a pu obtenir l’adhésion de l’Ethiopie à la société des Nations unies. Sous le règne de sa tante, Tafari est proclamé régent puis négus ou roi de 1928 jusqu’à 1930. Son couronnement se fait suite à la mort de l’impératrice le 02 novembre 1930, qui devient aussi après le jour de fête nationale éthiopien. Il a acquis alors le titre Haïlé Sélassié 1er. La première Constitution écrite a vu le jour quelque temps après. Haïlé Sélassié 1er a l’habitude de solliciter l’aide financier ou technique des pays étranger. Quand Mussolini a fait une invasion dans le pays en 1935, Halié a montré une résistance farouche contre les troupes italiennes. Mais son faible armement et la trahison de certains seigneurs l’ont forcé à s’expatrier en 1936 à Bath, en Angleterre. Avant son expatriation, il a nommé un vice-roi. C’est seulement le 05 mai 1941 qu’il a pu libérer son pays avec la collaboration des Éthiopiens réfugiés dans les pays limitrophes et l’aide des troupes anglo-indiennes et les Forces françaises libres.  

L’après-guerre jusqu’à la fin de sa vie

Dans un pays ravagé par l’occupation, l’empereur travaille sans répit dans la consolidation de l’unité de son pays, n’hésitant pas à faire de nombreux voyages à l’étranger pour arriver au bout des missions dont il s’est fixé. Mais en chemin, il aurait à affronter beaucoup de difficultés, entre autres le Front de Libération de l’Érythrée en 1961 qui lui dispute l’autorité suprême. En septembre 1974, il fut destitué par un coup d’état communiste dirigé par le comité National militaire. Les circonstances de sa mort en prison à 80 ans ne sont pas encore vérifiées jusqu’à maintenant. Mais lors de son vivant, Hailé Sélassié 1er a beaucoup de prestiges aux yeux de ses compatriotes et de l’étranger. Les adeptes de rastas le considèrent comme leur Jah, leur dieu.

haile-selassie-histoire

En haut